Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Rendez vous

                               

 

Recherche

Adhérer au PG ?

 

 
Nous contacter ?

 
BP 80152 -  23004 GUERET CEDEX



06 17 92 72 64



 

 


tract-campagne-adhesion.jpg

Archives

Tracts du PG

 

http://www.lepartidegauche.fr/system/images/inline/126x175x250xNxABasAusteriteOctobre2012.jpg,Mic.HSEBIr6pxM.jpg.pagespeed.ic.vWOK3CEsVv.jpg

18 septembre 2015 5 18 /09 /septembre /2015 13:57

Carte des EPCI : la démocratie à la découpe !

La carte des intercommunalités présentée le 14 septembre par le préfet de la Creuse est dans la droite ligne de la loi NOTRe et de la loi délimitant les nouvelles régions. Il s’agit de détruire le cadre républicain en mettant les territoires en concurrence les uns avec les autres et en éloignant les citoyens du lieu où se décident les politiques publiques qui ont un impact direct sur leur vie de tous les jours. Ainsi, le gouvernement, après la réforme des cantons, a fusionné la région Limousin avec Aquitaine et Poitou-Charentes dans un mastodonte territorial qui ne correspond à aucune réalité pour les citoyens.

Le préfet de la Creuse imite le gouvernement dans sa proposition de carte des EPCI. Alors même que la loi garantit aux territoires de faible densité de population de pouvoir déroger au seuil de 15000 habitants mis en place par la loi NOTre, le préfet veut mettre en place des intercommunalités de 27000 habitants ! On passerait de 15 intercommunalités à 4. Ainsi pour aller d’un point à l’autre de l’intercommunalité du sud Creuse il faudra parcourir pas loin de 90 km. Il s’agit d’un mépris des citoyens de zone rurale.

Les élus qui s’étaient opposés au précédent projet de refonte des intercommunalités il y a 5 ans doivent continuer de marquer leur opposition à cette destruction des cadres démocratiques de notre territoire. Il est plus qu’urgent de redonner la parole au peuple et de rassembler des assemblées citoyennes.

Le comité creusois du Parti de Gauche appelle les élus des communes et intercommunalités qui auront à se prononcer sur ce projet à le rejeter et à exiger du préfet qu’il revienne sur ce projet inadapté à la réalité des territoires ruraux. 

 

LA DEMOCRATIE A LA DECOUPE!
Partager cet article
Repost0

commentaires