Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rendez vous

                               

 

Recherche

Adhérer au PG ?

 

Comment adhérer au PG?

 
Nous contacter ?

 
BP 80152 -  23004 GUERET CEDEX



06 17 92 72 64



 

 


tract-campagne-adhesion.jpg

Tracts du PG

 

http://www.lepartidegauche.fr/system/images/inline/126x175x250xNxABasAusteriteOctobre2012.jpg,Mic.HSEBIr6pxM.jpg.pagespeed.ic.vWOK3CEsVv.jpg

22 juillet 2016 5 22 /07 /juillet /2016 09:26
Crédit photo Usine Nouvelle

Crédit photo Usine Nouvelle

Après le statut des cheminots, l’Etat poursuit la casse du service public ferroviaire !

Le ministre des transports vient de dévoiler les contours de la future convention sur les trains d’équilibre du territoire (TET). Les annonces sont conformes à nos craintes.

S’il décide d’investir dans 3 lignes considérées comme des « lignes structurantes à haute performance » , il en sacrifie d’autres : ainsi il annonce le désengagement sur les régions de certaines lignes TET, alors que celles ci sont déjà soumises aux restrictions budgétaires et il supprime complètement 6 des 8 lignes de train de nuit ! L’Etat ne voit plus le réseau ferré qu’à travers le prisme de la performance, abandonnant donc le souci d’aménager réellement le territoire national de façon égale.

Tout cela part de la constatation d’une baisse de fréquentation des lignes.

Cela n’a rien d’étonnant alors qu’est appliquée une politique de fermeture des gares de proximité et le niveau de service de ces lignes délibérément dégradé. Ainsi, l’Etat applique la réforme territoriale, sa politique de mise en concurrence des territoires et abandonne ses missions d’aménagement du territoire. C’est la nécessité de lutter contre les émissions de gaz à effet de serre par le maintien d’une offre ferroviaire dense qui passe a la trappe par la mise en concurrence de ces lignes avec les cars Macron.

Une fois de plus c’est l’application de la ligne de Bruxelles que le gouvernement choisit, celle de l’austérité budgétaire et de la libéralisation destructrice pour les services publics.

Pour sortir de cette logique contraire à l’urgence sociale, à l’égalité des territoires et à l’écologie, il ne faut pas appliquer les paquets ferroviaires successifs, et sortir de l’obsession de la règle d’or budgétaire.

Nous refusons de nous soumettre aux dogmes libéral des traités européens!

Mathieu Agostini, Secrétaire national à l’aménagement du territoire et aux transports et Laurence Pache, Secrétaire nationale aux services publics

Partager cet article

Repost 0
Published by Comité Creusois PG 23 - dans Service Public
commenter cet article

commentaires