Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Rendez vous

                               

 

Recherche

Adhérer au PG ?

 

 
Nous contacter ?

 
BP 80152 -  23004 GUERET CEDEX



06 17 92 72 64



 

 


tract-campagne-adhesion.jpg

Archives

Tracts du PG

 

http://www.lepartidegauche.fr/system/images/inline/126x175x250xNxABasAusteriteOctobre2012.jpg,Mic.HSEBIr6pxM.jpg.pagespeed.ic.vWOK3CEsVv.jpg

15 janvier 2009 4 15 /01 /janvier /2009 22:38
8000 signatures,des motions de soutiens de nombreuses municipalités,  250 personnes réuni-e-s à La Souterraine ce mardi 13 janvier, à l'invitation ouverte et rassembleuse de la CGT (Union locale de La Souterraine, CGT GROUPE SONAS, CGT metallurgie) - le syndicat FO de l'entreprise avait également répondu présent, _les salarié-e-s de SONAS sont évidement  inquiets mais remarquablement mobilisés et solidaires !

Cette solidarité valable dans tous les sens ont d'ailleurs démontré les ouvriers de l'équipementier automobile en organisant l'après midi un don du sang en proclamant " nous donnons notre sang pour sauver des vies, aidez-nous à sauver nos emplois !" comme l'a rappelé Vincent Labrousse représentant du personnel CGT.

Du courage et de la ténacité, ils et elles n'en manquent pas, sùrs de leurs savoir faire et que la crise dont on se sert pour menacer les quelques 600 emplois des sites de Bessines et de la Souterraine est à la fois l'illustration d'un système capitaliste décidément non réformable et de choix de classe méprisant ouvertement les travailleurs pour ne chercher qu'à s'accaparer la richesse qu'ils et elles ont créé.



Au delà de la solidarité que doit faire un parti politique de gauche dans un tel contexte :

APPRENDRE !

La salle a du mal à se lancer après les interventions fouillées et détaillées, très précises des intervenants du comité d'entreprise, des représentants de la CGT présents à la tribune, mais lorsque les premières questions sont posées avec simplicité mais précises, directes et sans un mot de trop. Tout est à retenir de ces interventions.

Apprendre le contexte national du secteur industriel volontairement abandonné en France et particulièrement celui du secteur automobile, le rôle douteux des donneurs d'ordre comme Renault ou Peugeot, le sacrifice assumé des sous traitants, la crise "imaginée et organisée" pour servir certains intérêts selon l'analyse de Yves Audevard de la CGT Renault.

Apprendre que les salarié-e-s en chômage partiel touchent le minimum (1046 €), que l'avenir incertain hypothèque les espoirs des familles de salarié-e-s, leur capacité à vivre normalement, à permettre les études des enfants, que la prime d'intéressement a du être partagée, etc...

Apprendre qu'il n'y a pas de bouclier social, qu'il faut faire l'effort d'aller mobiliser les pouvoirs publicsc comme le souligne Bruno Grimaux (FO) représentant du personnel du site de Bessines, que la casse du code du travail permet de faciliter le chômage partiel , ne protège plus assez les salarié-e-s, ne soumet pas au contrôle les décisions de licenciement qui casse l'outil de travail sans justification sérieuse. Apprendre qu'en Angleterre, où les travaillistes ne sont pas revenus sur les réformes thatchériennes, c'est pire...

Apprendre comment tenir tout le monde au courant, par tracts, par les média et au moyen du blog sonas que nous invitons à consulter régulièrement.

COMPRENDRE !

Les mécanismes à l'oeuvre sont ceux d'un capitalisme débridé et qui ne connaît de limite que ces propres erreurs qui sont aussi néfastes pour la vie quotidienne que ses réussites. Ces mécanismes ont largement pénétré nos esprits en s'imposant comme un horizon prétendument indépassable servi fidèlement par la droite politique et malheureusement validée par un parti socialiste en panne d'idéologie et donc d'outils pour comprendre la crise.

Cette capitulation du sommet se traduit par un sentiment d'impuissance des élu-e-s locaux à la base.

Que les emplois de SONAS sont nos emplois, que leur mode de vie est le nôtre , que leurs ennuis sont les nôtres et que leur victoire sera la nôtre, tant notre société creusoise est imbriquée. Personne ne peut échapper à une telle onde de choc pour le département et la Région en cas de fermeture des entreprises. L'activité productive, commerciale, les services publics, tout est intrinsèquement lié dans cette affaire.

Que la solution recherchée doit être perenne et non une énième planche pourrie, insiste Jean-François Soury secrétaire régional CGT!

SE SOUVENIR

Un Parti politique de gauche doit garder en mémoire ces leçons du monde ouvrier. Il doit se souvenir d'où il se situe et pour qui il agit. Il doit conserver les impuissances d'alors et garder cette révolte intacte pour transformer la société sans hésitation, pour protéger institutionnellement les travailleurs de ce pays.

ETRE UTILE

Dans l'immédiat apporter notre soutien, en parler, analyser, manifester :

CHANGER LA VIE !!!

Donner un débouché politique à ces luttes sociales.
Ce à quoi nous travaillons, dans la recherche de front de gauche et pour lequel nous avons besoin de toutes et tous à gauche !


(cliquer sur l'affiche pour voir l'identité politique du Parti de Gauche)






Partager cet article
Repost0

commentaires