Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Rendez vous

                               

 

Recherche

Adhérer au PG ?

 

 
Nous contacter ?

 
BP 80152 -  23004 GUERET CEDEX



06 17 92 72 64



 

 


tract-campagne-adhesion.jpg

Archives

Tracts du PG

 

http://www.lepartidegauche.fr/system/images/inline/126x175x250xNxABasAusteriteOctobre2012.jpg,Mic.HSEBIr6pxM.jpg.pagespeed.ic.vWOK3CEsVv.jpg

15 juillet 2009 3 15 /07 /juillet /2009 22:35

Le Parti de Gauche a participé au rassemblement de soutien pour exiger la réinscription sans condition de Tristan Sadeghi devant le Rectorat, ce vendredi 10 juillet. Lors de la rencontre entre la délégation autour de Tristan et de son père, dont faisait partie Danielle Simonnet, conseillère de Paris et membre du Bureau National du Parti de Gauche, le Directeur d'Académie a réaffirmé le soutien du Ministre Luc Chatel et du Recteur de l'Académie de Paris, Patrick Gérard, à la décision prise par le Proviseur. Il s'est néanmoins engagé à intervenir auprès du Chef d'établissement afin qu'un ultime rendez-vous puisse avoir lieu avec la famille de Tristan...


Le Parti de Gauche condamne l'acte illégal et discriminatoire du Proviseur du Lycée Ravel (paris 20e) à l'encontre du lycéen Tristan Sadeghi. Tristan Sadeghi, lycéen de 17 ans est un élève sérieux qui vient d'obtenir son passage en Terminale avec 14 de moyenne sur l'année.

Délégué de classe, membre du Conseil d'administration de son lycée, il avait été désigné par ses camarades comme représentant de la mobilisation de son lycée. Parce qu'il avait été engagé dans la mobilisation lycéenne, Tristan Sadeghi voit aujourd'hui son inscription en terminale conditionnée par son Proviseur à un engagement écrit de sa part de ne pas participer à des blocages à la rentrée prochaine !!! Comme il refuse, il n'est aujourd'hui pas inscrit. Le Parti de Gauche est scandalisé par cette mesure prise par ailleurs sur l'un de ses plus jeunes adhérents.


Le Parti de Gauche condamne les propos du Ministre de l'Education Nationale Luc Chatel qui a jugé "légitime" la "démarche" du proviseur d'un lycée parisien.
"Je trouve que la démarche du proviseur est tout à fait légitime", a déclaré M. Chatel lors d'un déplacement à Poitiers. "Le proviseur est responsable de l'organisation de son établissement. Il a été victime pendant plusieurs semaines de blocages, qui ont pénalisé non seulement l'ensemble des élèves, mais l'ensemble des personnels de l'établissement". "Il est légitime qu'il sensibilise un élève qui manifestement a été fortement impliqué (dans les blocages), en lui disant: +tu es le bienvenu au lycée, (...) mais si tu reviens au lycée, le lycée de la République, ce n'est pas un lieu de blocage, de fermeture, d'exclusion. C'est un lieu d'apprentissage du savoir, d'égalité d'accès pour tous".


Le Parti de Gauche rappelle que le lycée de la République est également un lieu de formation de l'esprit critique du citoyen, un lieu dans lequel la démocratie lycéenne doit pouvoir s'exercer, un lieu où les droits doivent être respectés.


Le Parti de Gauche dénonce cette étrange conception des démarches pédagogiques de « sensibilisation », partagée visiblement par le Proviseur et le Ministre, qui vise à conditionner une inscription scolaire et qui ne s'adresse qu'à un élève !


Le Proviseur et le Ministre voudraient-il faire de Tristan Sadeghi un exemple ?


Le Ministère de l'Education Nationale envisagerait-il une circulaire permettant aux chefs d'établissement de sanctionner les élèves engagés dans les mobilisations ? Les dernières déclarations du Ministre nous inquiètent fortement sur les atteintes futures possibles à l'encontre de la démocratie lycéenne et des droits des lycéens.

 

·                                 Pour le Parti de Gauche, cette mesure est discriminatoire car le refus d'inscription est directement lié aux engagements de Tristan contre les réformes Darcos.

·                                 Cette mesure est illégale car les règles de fonctionnement de l'Éducation Nationale n'autorisent pas de conditionner une inscription à ce type d'engagement !

·                                 Cette mesure est contraire à l'esprit de l'École de la République dont les missions ne se limitent pas à la transmission des savoirs mais concernent également la formation de l'esprit critique du citoyen.

·                                 Cette mesure constitue une attaque contre la démocratie lycéenne. Elle est révélatrice d'un climat ambiant, favorable à la criminalisation de la contestation sociale.

·                                 Cette mesure liberticide rend une personne responsable d'un acte qu'elle n'a pas encore commis ou simplement envisagé de commettre. Il s'agit là d'une mesure incompatible avec le droit français.

 

Le Parti de Gauche apporte tout son soutien à Tristan car cette situation est exemplaire des tentatives d'intimidation des belles personnes contre l'insurrection civique qui se manifeste régulièrement en France face aux lois de démantèlement de la République du gouvernement. Tristan est en cela exemplaire qu'il fait partie de tous ceux et toutes celles qui ne se résignent pas. Au contraire, il s'implique dans la vie de la République. Il nous montre la voie de l'implication populaire, car la solution contre l'idéologie libérale dominante réside dans le peuple et son implication civique pour défendre et promouvoir la République.


Le Parti de Gauche invite l'ensemble des organisations politiques, syndicales et associatives à signer l'appel du comité de soutien pour la réinscription sans condition de Tristan Sadeghi :
www.soutien-tristan-sadeghi.org

 

 Danielle Simonnet et François Cocq

Partager cet article
Repost0

commentaires