Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Rendez vous

                               

 

Recherche

Adhérer au PG ?

 

 
Nous contacter ?

 
BP 80152 -  23004 GUERET CEDEX



06 17 92 72 64



 

 


tract-campagne-adhesion.jpg

Archives

Tracts du PG

 

http://www.lepartidegauche.fr/system/images/inline/126x175x250xNxABasAusteriteOctobre2012.jpg,Mic.HSEBIr6pxM.jpg.pagespeed.ic.vWOK3CEsVv.jpg

2 janvier 2015 5 02 /01 /janvier /2015 12:16

 

Des paroles et des actes: de la défense affichée de la ruralité et du maintien du service public, à l'abandon au marché par le Conseil Général de la Creuse d'un fleuron du département, son laboratoire d'analyse.

 

Labo-D-Ajain-photo.jpgLe laboratoire départemental, créé dans les années cinquante pour répondre à une épidémie de fièvre aphteuse, a toujours su évoluer au gré des nouvelles techniques, des enjeux environnementaux et des crises sanitaires (de l'encéphalite spongiforme bovine à la prolifération des cyanobactéries, etc.). Jusqu’alors, la collectivité a accompagné son développement par la création de nouveaux locaux (1997), le recrutement de personnels qualifiés et l’acquisition de matériels de pointe. Aujourd'hui, après tous ces efforts et cette volonté de maintenir une mission de service public, la majorité du conseil général décide, sur la proposition d'un bureau d'études, de noyer cet outil, propriété de tous les creusois, dans un groupement d'intérêt public qui n'a d'intérêt que la mutualisation et un statut juridique permettant l'ouverture aux labos privés .

Cette abdication devant les règles libérales, prive les creusois de la proximité de leur outil, de la technicité développée sur le département, et d’un tissu économique de pointe; tout cela pour « économiser » une participation financière insignifiante au regard du budget de la collectivité.

Ce choix va à l'encontre du maintien de l'activité dans les territoires ruraux et de nos projets d'outils permettant une mutualisation départementale au retour ou maintien en gestion publique de ce bien fondamental qu'est l'eau.

 

Le parti de gauche souhaite que la participation du laboratoire au groupement ne puisse devenir effective qu'après consultation et avis des agents qui le font vivre, des citoyens creusois qui le financent, et de ses utilisateurs, en particulier le monde agricole. Les creusois(es) doivent prendre en main leur destin et pouvoir décider de conserver leur outil de diagnostic et d'expertise .

 

Le parti de gauche, afin d’améliorer l’efficience de ce service public, n'est pas opposé aux partenariats entre ces différents laboratoires afin de partager la connaissance et permettre des économies par le biais de groupements de commandes.

Enfin, aux regards de la réforme territoriale annoncée, le parti de gauche s'interroge sur la logique d'un groupement qui sera enchâssé dans deux régions ( Auvergne Rhône alpes pour quatre départements et Limousin Aquitaine Poitou Charente pour la Creuse et la Corréze )

 

 

Les expériences antérieures de regroupements de laboratoires public / privé ont abouti au démantèlement des structures publiques, et des exemples de regroupements de laboratoires médicaux provoquant la disparition des plus petits, le parti de gauche alerte les citoyens sur ce projet d’un démantèlement possible à terme du Laboratoire Départemental d'analyses.

Partager cet article
Repost0

commentaires