Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Rendez vous

                               

 

Recherche

Adhérer au PG ?

 

 
Nous contacter ?

 
BP 80152 -  23004 GUERET CEDEX



06 17 92 72 64



 

 


tract-campagne-adhesion.jpg

Archives

Tracts du PG

 

http://www.lepartidegauche.fr/system/images/inline/126x175x250xNxABasAusteriteOctobre2012.jpg,Mic.HSEBIr6pxM.jpg.pagespeed.ic.vWOK3CEsVv.jpg

6 juin 2011 1 06 /06 /juin /2011 23:56

perou_ollanta-humala

Hier au soir, sur la place du 2 Mai,ils étaient des centaines à célébrer la victoire de Gana Perú, l'alliance de gauche conduite par Ollanta Humala Tasso, aux cris de "Sí se pudo !" ("On a réussi !")

 

Ollanta Humala a en effet remporté le second tour des élections gouvernementales ce dimanche avec près de 3% d'avance sur sa rivale, Keiko Fujimori, fille du dictateur du même nom. Ollanta a obtenu ces meilleurs scores dans le Sud avec entre 60% et 77% à Puno.

Seule ombre au tableau, la fille de l'ancien président l'a emporté dans la capitale, Lima, et dans certains départements du Nord.


 

Le clivage exprimé est le même que lors du premier tour. Les plus exclus, majoritaires dans le Sud, ont voté massivement pour Ollanta. La bourgeoisie, gagnée à la campagne de peur vendue par les médias et confortée par le ralliement des candidats de droite à la candidature de Keiko Fujimori, a permis à celle-ci de remporter la majorité dans la capitale.


L'entre deux tours a été rude. Les principaux médias ont craché quotidiennement leur venin sur Ollanta de façon aussi détestable que mensongère au point qu'un Mario Vargas Llosa (prix Nobel de littérature 2010, conservateur) a résolu de ne plus écrire dans "El Comercio" et d'apporter son soutien à Ollanta.


Le "tout sauf Fujimori" n'a pas convaincu tout le monde mais ces derniers jours, le libéral Alejandro Toledo a lui aussi apporté son soutien à Ollanta Humala pendant qu'Alan García (Internationale socialiste) soutenait lui plus ou moins explicitement Keiko Fujimori...


Le soutien de Toledo permet à Ollanta de former une majorité parlementaire avec les deux groupes parlementaires soit 68 députés sur les 130 que compte le Parlement. Ollanta a annoncé qu'il constituerait un gouvernement de concertation nationale incluant des représentants des mouvements sociaux.


"Je ne rendrai de compte qu'au peuple péruvien" a-t-il assuré à ceux qui craignent que les libéraux et les lobbies économiques l'empêchent de mener à bien son projet de "transformation sociale".


L'élection d'Ollanta signe une nouvelle victoire de plus de la gauche en Amérique latine.

 

Le Parti de Gauche salue fraternellement le nouveau président élu, les militant-e-s de Gana Perú et le peuple péruvien.


Le Programme Populaire Partagé du Front de Gauche doit se nourrir de ses exigences et apporter des solutions. C'est cela la radicalité concrète !

 

par exemple dans le chapitre Faire la paix :


fiche 163 : Une ONU reformée au centre de l’architecture décisionnelle internationale
fiche 164 : Renforcer les pouvoirs de la Cour Pénale Internationale pour combattre l’impunité
fiche 165 : Sortir du FMI et de l'OMC pour une nouvelle architecture commerciale, financière et monétaire mondiale
fiche 166 : Annulation de la dette, reconnaissance de la dette climatique et mise en place d’une aide publique au bénéfice des peuples du Sud
fiche 167 : Le crime écologique ne paiera plus : création d’un tribunal international de justice climatique
fiche 168 : Faire respecter l’accès aux biens communs mondiaux
fiche 169 : Organiser les marchés agricoles mondiaux en fonction de l’intérêt général humain
fiche 170 : Reconnaître le droit à la souveraineté alimentaire
fiche 172 : Yasuni ITT: un exemple à suivre pour protéger l’intérêt général mondial
fiche 173 : Une politique souveraine de la défense française au service de la paix
Partager cet article
Repost0

commentaires