Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Rendez vous

                               

 

Recherche

Adhérer au PG ?

 

 
Nous contacter ?

 
BP 80152 -  23004 GUERET CEDEX



06 17 92 72 64



 

 


tract-campagne-adhesion.jpg

Archives

Tracts du PG

 

http://www.lepartidegauche.fr/system/images/inline/126x175x250xNxABasAusteriteOctobre2012.jpg,Mic.HSEBIr6pxM.jpg.pagespeed.ic.vWOK3CEsVv.jpg

22 septembre 2010 3 22 /09 /septembre /2010 14:02

 

logo-national
Comité Creusois
 
COMMUNIQUE DE PRESSE :
  
JEAN-LUC MELENCHON EN LIMOUSIN, A TULLE LE 28 SEPTEMBRE 2010
 
LTG-Huma-2010.jpgA l'invitation du comité corrèzien du Parti de Gauche, le député européen et président du Parti de Gauche sera en meeting le mardi 28 septembre 2010 à TULLE salle des fêtes impasse Latreille à 20h30.
S'inscrivant dans la dynamique de "Limousin Terre de Gauche", Christian Audouin (Conseiller régional PCF, président du groupe "Limousin Terre de Gauche" au Conseil Régional), Véronique Momenteau (conseillère Régionale NPA), Cyril Cognéras (élu à la ville de Limoges pour Les Alternatifs)et la creusoise Laurence PACHE (conseillère régionale PG).
Répondant à des intiatives en Corrèze dans l'après midi, Jean-Luc Mélenchon devrait être l'invité des journaux de France Bleu Limousin et de France 3, avant le meeting.
 
 Le comité creusois du Parti de Gauche organisera un déplacement collectif à cette occasion. contact : 06 17 99 97 75 ou pg23@lepartidegauche.fr Les personnes intéressées sont invitées à nous contacter avant le 27 septembre midi.
Partager cet article
Repost0
9 septembre 2010 4 09 /09 /septembre /2010 19:41

http://www.lepartidegauche.fr/images/stories/illustrations/affiche-huma-2010.jpgEn pleine mobilisation pour nos retraites et la défense de notre modèle républicain, alors que le rejet de la droite et du système s'approfondit et que s'ouvre l'opportunité d'un changement complet de politique en 2012, le Parti de Gauche veut profiter du rendez-vous majeur de la rentrée politique qu'est la Fête de l'Humanité pour te faire part de ses analyses et de ses propositions.

 

Nous souhaitons ainsi te présenter le programme de notre stand et t'inviter à venir nous rencontrer. Ce sera pour tous l'occasion d'échanger sur la résistance à opposer à la droite et à l'idéologie dominante ici et maintenant, sur les combats que nous portons pour l'avenir, sur la construction d'une alternative gouvernementale dans le cadre du Front de Gauche.

 

Nous t'invitons en particulier à venir discuter des premières propositions que le PG porte au débat pour construire et enrichir le programme partagé du Front de Gauche.

 

 

N'hésite donc pas à venir nous rendre visite, allée Pablo Picasso.

 

Voici le programme complet.

 

  • Vendredi 10 septembre 2010
  •  17h30 - 19h00 Notre République ? Même sol, mêmes droits : le cas pratique de la grève des travailleurs sans papiers. Animé par Danielle SIMONNET (Conseillère de Paris et secrétaire nationale aux Migrations du Parti de Gauche), avec Raymond CHAUVEAU (Coordonnateur national CGT de la grève des travailleurs sans papiers), Marilyne POULAIN (responsable du pôle migrants de l'association Autre Monde), Catherine BRUN (responsable à Solidaires du suivi de la grève), Adama KANE (travailleur gréviste de l'imprimerie, sans papiers), Eric COQUEREL (Conseiller régional et secrétaire national aux relations unitaires du PG).
  • 20h30 - 22h30 L'accès à l'eau potable et l'assainissement comme Droit Humain essentiel. Interviennent Jean-Luc MELENCHON (Eurodéputé et Président du Parti de Gauche), Gabriel AMARD (Président de la communauté Les Lacs de l'Essonne, auteur de "L'eau n'a pas de prix, Vive la régie publique" et secrétaire national du Parti de Gauche), Luzmila CARPIO (Ambassadrice de l'Etat Plurinational de Bolivie en France et en Tunisie), Pablo SOLON (Ambassadeur de l'Etat Plurinational de Bolivie auprès des Nations Unies-New York), Danielle MITTERRAND (Présidente de la Fondation France-Libertés).
  • Samedi 11 septembre 2010
  •  11h00 - 12h30 Présentation des premières contributions du PG au programme du Front de Gauche, par François DELAPIERRE (Délégué général du PG). Plus d'un millier de propositions réparties en 177 fiches pour nourrir le débat sur le programme partagé du Front de Gauche seront rendues publiques.
  •  affiche14h30 - 16h45 Le rassemblement de toute l'autre gauche, ça marche : les enseignements de Limousin Terre de Gauche, avec Jean-Luc MELENCHON (Eurodéputé et Président du PG), Eric COQUEREL (Secrétaire national aux relations unitaires du PG), Christian Audoin (PCF - tête de liste de Limousin Terre de Gauche aux Régionales), Laurence Pache (PG - Conseillère régionale Limousin) et Stéphane Lajaumont (NPA - Conseiller régional Limousin), ainsi que des représentants nationaux du NPA, du PCF et des Alternatifs.
  •  17h00 A L'Agora de La Fête de l'Humanité : annonce de l'ouverture du chantier du programme partagé du Front de Gauche, avec Jean-Luc Mélenchon, Pierre Laurent et Christian Piquet. Soir : banquet républicain convivial des militants du Parti de Gauche
  •  Dimanche 12 septembre 2010
  •  11h00 - 12h30 Gouverner face aux banques, au FMI et à la Commission européenne - Sortir du Traité de Lisbonne, animé par Christophe Ventura, avec Jacques Généreux (Economiste, secrétaire national du PG) et Yannis Bournous, représentant du parti grec Synaspismos.
  • 12h30 - 14h00 Déjeuner-débat : La publicité, bras armé du consumérisme, avec Corinne MOREL-DARLEUX (secrétaire nationale du PG), Charlotte NENNER (Présidente de Résistance à l'Agression Publicitaire), Fabrice FLIPO (Philosophe) et des Déboulonneurs.
  •  14h00 A L'Agora de La Fête de l'Humanité : Forum sur les retraites, avec Martine Billard (Députée, secrétaire nationale du PG), Benoit Hamon (PS), Jean-Vincent Placé (Les Verts), Eric Corbeaux (PCF) et les responsables de Solidaires, FSU, CGT et CFDT.
Partager cet article
Repost0
28 août 2010 6 28 /08 /août /2010 15:42

 

evacuation-roms-montreuil

Prenant prétexte d'événements dramatiques survenues à Saint Aignan, les expulsions brutales de familles Roms de leurs lieux de vie se multiplient partout en France, dernièrement à Saint Denis ou encore à Dunkerque, à Saint Etienne et à Montpellier.


Le Gouvernement met en place une politique discriminatoire :

Procédant par amalgame, il stigmatise les Gens du voyage et les Roms. Alors que le Gens du voyage sont des Français qui ont la particularité de vivre en caravane et d'être itinérants toute ou partie de l'année, les 15 000 Roms présents en France sont essentiellement venus de Roumanie et de Bulgarie. Citoyens européens, ils bénéficient de la liberté de circulation au sein de la communauté européenne.


Le Gouvernement oublie ses responsabilités :

En 2007, lors de l'entrée de la Roumanie et de la Bulgarie au sein de l'Union européenne, le Gouvernement français a imposé des mesures transitoires qui excluent les ressortissants de ces deux pays du marché de l'emploi et du droit aux prestations sociales.

Le Gouvernement néglige complètement les droits sociaux en vigueur, et en particulier le droit à l'hébergement social et au logement.


En effet, les articles L 345-1 et suivants du Code de l'Action sociale et des familles (CASF) confirment le droit d'accès à l'hébergement pour toutes les personnes en difficulté ou en détresse sans aucune restriction afférente aux conditions de séjour sur le territoire. Les textes rappellent que l'État est chargé de la mise en œuvre de ces dispositions.


Depuis leur arrivée sur le territoire, les populations Roms ont été exclues de ce droit. Lors des récentes expulsions, les représentants de l'État dans les départements ont ignoré ces dispositions affirmées en particulier par la loi du 29 mars 2009, relative à la mobilisation pour le logement et la lutte contre l'exclusion.


De plus, l'État n'a pris aucune disposition contraignante à l'encontre des communes qui devaient réaliser les aires d'accueil prévues par la loi du 5 juillet 2000, relative à l'accueil et l'habitat des Gens du voyage, et respecter l'obligation légale de construction de 20% de logements sociaux sur leur territoire.


Cette politique n'est malheureusement pas unique en Europe.


Un document d'Amnesty International (Avril 2010) révèle les pratiques intolérables d'un grand nombre d'États européens. La Bulgarie, la Grèce, l'Italie, la Roumanie et la Serbie notamment procèdent à des expulsions en violation de leurs obligations au regard du droit international, privent les communautés Roms d'accès au logement ou les relèguent dans des quartiers isolés. Inspirée par les théories xénophobes les plus viles, et tolérée par les instances européennes, la ségrégation des Roms se perpétue inexorablement.


Nous exigeons l'abandon immédiat de ces pratiques barbares et la mise en œuvre d'une politique cohérente, respectueuse des droits sociaux et de la dignité humaine conformément aux recommandations du CNCDH (2008), de la Halde (2009), Ecri /Commissaire aux droits de l'Homme du Conseil de l'Europe 2010.


La réponse au niveau européen concernant l'exclusion des droits fondamentaux dont les Roms sont victimes dans leur pays d'origine (travail, culture, santé, logement, services, droits sociaux) doit s'accompagner en France par l'abrogation des mesures transitoires pour ces citoyens européens, en leur permettant un libre accès à l'emploi, et au droit à un habitat digne pour tous par la construction massive de logements accessibles. Déjà victime de discriminations dans leur pays d'origine, Sarkozy préfère en faire les boucs émissaires d'une politique sécuritaire inefficace.


Le Parti de Gauche invite tous les citoyens à signer l'Appel « Face à la xénophobie et à la politique du pilori: liberté, égalité fraternité » et à manifester le 4 septembre 2010.


affiche-memesolmemesdroits.jpg  

 

Pour le 04 septembre en Limousin :

 

limousin-creuseCREUSE :

  • Rassemblement à 10h30 devant l'Hotel de Ville de Guéret puis Manif vers la Préfecture.

 

 

limousin-correzeCORREZE :

  • Brive : sous préfecture 10 heures
  • Ussel : sous préfecture 15 heures
  • Tulle :préfecture 15 heures 30

 

limousin-haute-vienneHAUTE-VIENNE :

  • LIMOGES : Rassemblement à 14h Place de la République

 

 


Partager cet article
Repost0
6 décembre 2009 7 06 /12 /décembre /2009 14:21

 Il aura fallu un an pour que la victoire idéologique de Ségolène Royal au PS soit totale.

12 mois et 12 jours après le Congrès de Reims, la première secrétaire du PS a publiquement repris la stratégie d'alliance avec le Modem contre laquelle elle avait alors été officiellement élue. Son choix était connu.
C'est celui de tout le Bureau national du PS, qui a voté à l'unanimité, gauche du PS comprise, pour des accords avec le Modem au deuxième tour des régionales.


 Mais c'est la première fois qu'il s'exprime sans périphrases. « Travaillons ensemble » a ainsi lancé Martine Aubry à Marielle de Sarnez jeudi 26 novembre dans l'émission " A vous de juger" sur France 2. (émission) « Nous souhaitons rassembler la gauche et tous ceux, démocrates, humanistes, donc le MoDem par exemple, qui partagent le même projet que nous. » Puis elle a justifié son alliance avec le MoDem à Lille : « Depuis des années ils défendent les mêmes thèmes que nous. On a beaucoup de choses en commun, la démocratie, le sens européen, l'humanisme. »

Quant au fond, la première secrétaire du PS salue les premières convergences. Sur la nécessité de « changer profondément l'école pour que chaque enfant soit pris à titre individuel » PS et MoDem peuvent « être totalement d'accord ». Des divergences subsistent sur « la part et le rôle de l'Etat et de ses outils, la fiscalité, les services publics ». Sur ces sujets, conclut-elle, « il faut que nous travaillons ensemble ». « On a deux ans pour discuter et pour travailler » C‘est annoncé : les accords avec le Modem aux régionales seront donc un banc d'essai pour 2012. A quel prix !

Invité ce week-end du club blairiste Les Gracques, Marielle De Sarnez (MODEM) prône un « nouveau modèle politique » permettant « un dépassement des frontières ». Ce rassemblement « ne sera pas celui de la gauche ou même du centre-gauche », insiste-t-elle, suggérant de l'appeler « réformiste » ou « démocrate ». Il doit être « ouvert à des électeurs de droite, républicains sociaux ». Aux côtés de De Sarnez, Manuel Valls approuve, défend une « post-gauche », et fait patte blanche en reprenant la proposition du Modem de retraite à points.

Comment empêcher ce changement d'alliance ?

Les électeurs de gauche, parmi eux les electeurs et électrices désorienté-e-s par les choix du parti socialiste, disposent d'un outil pour cela. Les listes du Front de Gauche pour les régionales conditionnent la fusion démocratique d'entre-deux tour à l'absence du Modem. Le PS devra choisir. Rien n'est perdu pour peu que le Front de Gauche soit devant le Modem dans les urnes.


La proposition de Ségolène Royal dés le premier tour en Poitou Charente n'est que l'aile avancée d'un lent glissement du parti socialiste, que les socilistes de gauche ne parviennent pas à enrayer, vers des alliances avec la droite que représente le MODEM et la grande confusion politique qui en découle au nom de l'anti sarkosisme qui ne peut suffire à lui tout seul. C'est avec de la clarté politique que la droite sera battue, sinon comme en Italie où cette stratégie a été testée contre Berlusconi, la gauche échouera !
Partager cet article
Repost0
10 octobre 2009 6 10 /10 /octobre /2009 17:28
Le président du Parti de Gauche et député européen  élu sur la liste du Front de Gauche sera en Creuse le jeudi 15 octobre 2009.


  • Dans l'après midi il sera à Evaux les Bains où il rencontrera en mairie l'association de défense et de développement des services publics en Combrailles, mobilisée sur son 4° train de la colère.

  • Il tiendra une réunion publique dans la grande salle de l'Hotel de Ville de Guéret à 20 h

DEMAIN LA GAUCHE !

quelques compte rendu dans la presse (France 3 au bout de 4mn30) :





Partager cet article
Repost0
20 juin 2009 6 20 /06 /juin /2009 10:42

Vous rêviez d’une chaîne de télévision alternative ? Le Parti de Gauche l'a faite!

 Pour accompagner la lutte et combattre la droite sur tous les Fronts, venez regarder la télé de Gauche.

 
 
Partager cet article
Repost0
5 mai 2009 2 05 /05 /mai /2009 22:49

Mardi, 05 Mai 2009

  

Communiqué de Jean-Luc Mélenchon, Sénateur - Président du Parti de Gauche, Tête de liste du Front de Gauche dans le Sud Ouest


Nicolas Sarkzoy vient d'inaugurer la campagne européenne de l'UMP par un discours de mystification.


L'Europe de l'impuissance qu'il condamne c'est la sienne. Celle du Traité de Lisbonne dont il s'est lui-même vanté d'être l'auteur.


Cette duperie interdit le débat honnête sur le fond que l'on voudrait avoir pour les élections européennes. Dans ces conditions sa façon d'ouvrir la campagne est surtout une façon de la rendre impossible.


L'Europe de l'impuissance sociale c'est celle du Traité de Lisbonne qui interdit l'harmonisation sociale.


L'Europe de l'impuissance face à la crise et aux mouvements de capitaux c'est celle du Traité de Lisbonne qui conforte la dérégulation.


Sarkozy vient de porter un mauvais coup à la démocratie en falsifiant ainsi le débat.

Partager cet article
Repost0
3 avril 2009 5 03 /04 /avril /2009 07:22

Monsieur le premier ministre,

Il est temps de rappeler aux militaires américains et aux responsables de la sécurité du président des Etats-Unis que Strasbourg n'est pas Bagdad. Les mesures inouïes de contrôle de la population qu'ils ont imposées, selon leurs détestables habitudes en la matière, sont insupportables ! Vous avez eu la faiblesse de les accepter.

 

Comment le gouvernement peut-il justifier le blocus de la ville de Strasbourg qui s'organise ? Comment justifiez-vous la démesure des atteintes à la liberté de circuler imposées à la ville de Strasbourg et à ses habitants ?
- La totalité des écoles primaires fermées vendredi
- 12 lycées et 11 collèges fermés vendredi et samedi.
- l'université fermée depuis une semaine pour empêcher les rassemblements d'étudiants
- Une quinzaine d'avenues, boulevards, places et rues vidées de leurs véhicules et de toute circulation.
- Des déviations sur 6 autoroutes de transit régional et international, avec un impact sur la circulation jusqu'à Nancy, Besançon et Bale.
- Des dizaines de milliers d'habitants de Strasbourg soumis à laissez-passer pour circuler à pied dans les zones orange et rouge.
- Des fouilles à la gare de l'Est


Et pire encore, depuis la semaine dernière, on assiste désormais à des atteintes inadmissibles à la liberté d'expression qui couvrent de ridicule leurs auteurs :

·                                 - approuvez-vous l'irruption illégale de policiers aux domiciles de personnes qui avaient pavoisé leur fenêtre de drapeaux pour la paix. Et la demande non moins illégale que les gens enlèvent ces drapeaux

·                                 - cautionnez-vous la systématisation de contrôles d'identité harcelant contre toutes les personnes arborant des signes pacifistes ou d'opposition à l'OTAN! Eh bien, sachez que pour notre part nous encourageons à porter ces insignes et nous appelons nos concitoyens à pavoiser pour la paix!


 A Strasbourg, la liberté de manifester est mise en cause avec le refus répété de la préfecture d'autoriser un parcours décent pour la manifestation anti-OTAN. Est-ce croyable ? La préfecture voulait carrément diriger cette manifestation vers l'Allemagne !


 Monsieur le premier ministre, comptez-vous résister un peu aux injonctions américaines ? Que comptez vous faire pour rétablir les conditions élémentaires d'exercice des libertés constitutionnelles d'un peuple républicain lors de ce sommet ?


Notre groupe a exprimé à maintes reprises son opposition à l'OTAN. Oui nous sommes opposés au retour de la France dans le commandement intégré qui entraîne notre pays dans une dérive belliciste atlantiste contraire à l'intérêt national et européen. L'envoi de 150 gendarmes en Afghanistan, dont nous devrions plutôt retirer toutes nos forces, illustre la réalité de cette spirale du suivisme dans les aventures des Etats-Unis.

Monsieur le 1er ministre,

Après cet alignement, allez-vous rééquilibrer la position de votre gouvernement lors du sommet Union européenne / Etats-Unis qui se tiendra dimanche 5 avril à Prague ?

Ou bien allez-vous soutenir le projet de « grand marché transatlantique de la concurrence libre et non faussée sans entraves » que l'Union européenne prépare dans le dos des citoyens avec les Etats-Unis ? Quand comptez vous demander aux Français leur avis sur ce nouveau projet de déréglementation mondiale qui contredit les gesticulations prétendument régulatrices au G20.


Avec

- l'alignement de la France sur l'OTAN,
- l'enterrement de toute défense européenne indépendante par le Traité de Lisbonne,
- la dilution de l'Europe dans un grand marché transatlantique ;

Comment définissez-vous désormais l'« indépendance nationale » des Français, dont le président est le garant d'après la constitution ?

Que restera-t-il de la souveraineté du peuple qui fonde la République et commande sans partage à ses armes ?


Jean-Luc Mélenchon

Partager cet article
Repost0
29 mars 2009 7 29 /03 /mars /2009 20:30
La ville de Guéret, avec le Conseil Régional du Limousin, reçoit officiellement le président de la République du Burkina Faso,
M. Blaise Compaoré, ce mardi 31 mars, en mairie de Guéret,
à 16 h 30.

L'événement est d'importance et pourrait être fort heureux, le symbole d'une véritable coopération entre deux régions si éloignées et pourtant si proches dans leurs particularités liées au monde rural.
    Photo wikipedia

Accueillir une telle personnalité placerait momentanément Guéret et  la région Limousin au centre d'un grand mouvement d'échange, de partage, d'amitié, de solidarité. Une belle histoire donc…


Et pourtant c'est de la colère que l'on éprouve à l'annonce d'une telle nouvelle tant le régime du Burkina Faso est associé, depuis la mort de Thomas Sankara et l'arrivée au pouvoir de Blaise Compaoré, aux assassinats politiques en interne (affaires David Ouédraogo et Norbert Zongo pour les plus connues) et à une politique de déstabilisation régionale ayant conforté les guerres terribles du Libéria et de Sierra léone dans les années 90.

Ça n'est pas un simple citoyen de Creuse qui est en position d'accuser nommément qui que ce soit mais de multiples témoignages ont été recueillis par des journalistes, des associatifs au Burkina et ailleurs, en France notamment.


La justice locale elle-même a recueilli de nombreux témoignages impliquant le pouvoir jusqu'au sommet de l'état mais elle a été désavouée par le pouvoir.


Blaise Compaoré est le responsable en chef du non fonctionnement démocratique du Burkina Faso comme les amis du président  Sarkozy, Omar Bongo et Denis Sassou Nguesso sont les premiers responsables de l'injustice, de l'incurie et des violences politiques qui règnent respectivement au Gabon et au Congo.

 

Dans le doute, abstiens-toi!

Michel Vergnier et Jean-Paul Denanot auraient du s'abstenir.

Les électeurs de gauche n'ont que faire de la real politique et de la Françafrique.

  

Joël Perrin
Saint-Vaury

Rassemblement le mardi 31 sur la place de la Mairie à 16h30
A L'appel du Collectif d'organisations associatives et politiques dont

2C2A, Comité Creusois du Parti de Gauche et Attac 23.


Vous pouvez visionner le dernière visite de Blaise Compaoré en France ce n'est pas vieux c'était le 17.11.08.

Sur le sire Dailymotion dont voici le lien:

 

http://www.dailymotion.com/video/x7fumg_manif-contre-visite-officielle-de-b_news

 

Voici l'article qui est joint à cette vidéo: 

Rassemblement du 17 novembre 2008 à 18h au Trocadéro, parvis des Droits de l’Homme à Paris.

Non à la caution politique du regime dictatorial de Blaise Compaore par l’etat francais !

A la tête de l’État Burkinabé depuis plus de vingt ans, à la suite d’une usurpation sanglante du pouvoir qui s’est soldée par l’assassinat du Président Thomas Sankara, le capitaine Blaise Compaoré est annoncé en France où il sera reçu le 18 Novembre à l’Élysée par Nicolas Sarkozy.

Le chef de l’État français s’apprête ainsi, une fois encore, à renier la promesse faite au soir de son élection en mai 2007, d’être un intrépide défenseur de la cause des droits de l’homme et de la démocratie dans le monde, et en particulier en Afrique. En effet, son invité du 18 novembre prochain a bâti son pouvoir et une fortune colossale, qui se chiffre en milliards, à travers une longue série de crimes économiques et de sang, dont la plupart sont consignés dans des rapports de l’ONU et restés à ce jour impunis


 

 

Partager cet article
Repost0
1 février 2009 7 01 /02 /février /2009 22:06


Jeudi 29 janvier, la journée de grève et de manifestations interprofessionnelle a rassemblé plusieurs millions de personnes. Cette mobilisation considérable est une chance exceptionnelle face à la crise historique que nous vivons. Le peuple français est disponible pour ouvrir une alternative au libéralisme. Les politiques injustes et inefficaces mises en œuvre par les gouvernements partout dans le monde pour faire payer aux peuples la note de la crise du capitalisme peuvent être battues. Un autre chemin peut être ouvert. Pour cela il nous revient, d'être à la hauteur de notre peuple et de lui offrir l'issue politique qu'il espère.


C'est la responsabilité des partis de gauche disponibles pour rompre avec les logiques capitalistes qui ont si lourdement faillies.


Ensemble, nous avons œuvré à la victoire sur le Traité qui prétendait graver dans le marbre constitutionnel une Europe libérale.

Ensemble, nous avons exigé un référendum sur ce Traité de Lisbonne au moyen duquel Nicolas Sarkozy a bafoué le choix du peuple français et qui reprend l'ensemble des traités libéraux qui ont façonné l'Union Européenne telle qu'elle est.

Ensemble, nous avons su nous rassembler dans une plateforme commune face à la crise, en soutien au 29 janvier et aux mobilisations sociales, et nous allons donner une suite à cette démarche.

Ensemble, nous pouvons provoquer le bouleversement politique indispensable face à la crise.


Nous ne sommes pas identiques, nous n'avons pas les mêmes histoires mais nous savons tous que la crise du système capitaliste est porteuse de tragédies si rien ne vient y opposer un autre avenir. Il y a urgence sociale, démocratique, écologique et pour la paix.

Le Parti de Gauche propose d'affronter cette urgence.


D'abord en renforçant le front social qui s'est levé face à la droite, en agissant côte à côte dans les manifestations, aux portes des entreprises, en soutenant les mobilisations syndicales et sociales.


Ensuite en constituant un front politique capable d'affronter victorieusement les échéances électorales. Nos organisations ont pour responsabilité particulière de proposer une issue politique à la crise sur le terrain du suffrage universel. Aucun changement profond n'est possible sans cela. Il faut battre la droite dans la rue et dans les urnes. La gauche d'accompagnement n'est capable ni de l'un ni de l'autre.

Alors que la crise et les mobilisations qui montent devraient l'acculer à la défensive, la droite peut rêver de se succéder à elle-même dans les années à venir ! En Europe, les partisans du libre-échange absolu entendent poursuivre la construction d'un marché libre et sans entraves malgré le vote des peuples.


Les élections européennes de juin prochain nous donnent l'occasion de changer la donne. Nous pouvons y battre la droite et arriver en tête de la gauche ; nous pouvons envoyer un grand nombre de députés au Parlement européen. A la condition impérative de nous unir.


C'est le sens du « Front de Gauche pour changer d'Europe » que nous avons initié avec le Parti Communiste Français. Il s'adresse à toutes les forces qui refusent le traité de Lisbonne, combattent pour une autre Europe sociale, démocratique, écologique et porteuse de paix, veulent battre la droite, siégeront de manière indépendante des sociaux-démocrates et socialistes réunis dans le PSE. Le front de gauche est donc sans exclusive. Il est aussi sans préalable. Nous ne mettons personne au pied du mur. Nous ne demandons à personne de se renier. Nous sommes prêts à toutes les discussions, à débattre de toutes les conditions que l'on souhaiterait poser, y compris notre approche des élections qui suivront les européennes, des régionales aux présidentielles, afin de constituer ensemble un front politique permanent face à la droite.


Dans les jours à venir, nous voulons, conjointement avec nos camarades communistes, rencontrer toutes les forces susceptibles d'unir leurs énergies au sein de cette alliance historique. Nous sommes confiants car nous savons que tous ressentent l'urgence du moment. Ouvrons ensemble une issue. Alors nous pourrons compter sur une force qui dépasse toutes les nôtres : la disponibilité de notre peuple pour peu qu'un chemin de progrès se présente à lui.

Partager cet article
Repost0