Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Rendez vous

 

                               

RENDEZ VOUS

LE JEUDI 15 SEPTEMBRE

Recherche

Adhérer au PG ?

 

Comment adhérer au PG?

 
Nous contacter ?

 
BP 80152 -  23004 GUERET CEDEX



06 17 92 72 64



 

 


tract-campagne-adhesion.jpg

Tracts du PG

 

http://www.lepartidegauche.fr/system/images/inline/126x175x250xNxABasAusteriteOctobre2012.jpg,Mic.HSEBIr6pxM.jpg.pagespeed.ic.vWOK3CEsVv.jpg

23 septembre 2016 5 23 /09 /septembre /2016 09:36
L’Union Européenne est dirigée par des fraudeurs !

Les institutions européenne sont totalement noyautées par une petite bande d’oligarques fraudeurs du fisc, spécialiste des paradis fiscaux, adeptes du pantouflage permanent.

Ainsi, on apprend que Neelie Kroes a été administratrice d’une société offshore aux Bahamas jusqu’en 2009, alors qu’elle était en poste à la Commission européenne.

Et maintenant, depuis 2016, elle siège au Comité de conseil en politique publique d’Uber.

Après le pantouflage inacceptable de Barroso à la Goldman Sachs, leur servilité avec les lobbying des multinationales, ce nouveau scandale révèle la fraude systématique qui corrompt les dirigeants de cette Union européenne.

Il est temps de rompre avec les traités de cette Europe de la finance, dirigée par ces fraudeurs multirécidivistes.

Un seul candidat à l’élection présidentielle l’assume, Jean Luc Mélenchon.

Jeudi 22 Septembre 2016

Danielle Simonnet - Co-coordinatrice politique du Parti de Gauche

Published by Comité Creusois PG 23 - dans Europe
commenter cet article
21 septembre 2016 3 21 /09 /septembre /2016 19:09
« Nicolas, le petit gaulois!” Source Dom Tom News

« Nicolas, le petit gaulois!” Source Dom Tom News

Nicolas Sarkozy épouse une nouvelle fois les thèmes du front national, et en rajoute dans des propos identitaires aux connotations racistes.

En affirmant qu’être français c’est aimer la France et avoir des ancêtres gaulois, il rejoue la thématique de l’identité nationale tout en manifestant son inculture crasse.

Contrairement aux Vignettes de Tintin, l’histoire de France ne se limite pas aux gaulois, à une religion ou une couleur de peau.

Être français, en République c’est aussi avoir un projet d’avenir commun partagé avec tous ceux qui viennent s’y établir.

Après Eric Zemmour qui racialise le débat, et Laurent Wauquiez qui veut mettre en œuvre au niveau régional les mesures anti-migrants du Front National, Sarkozy à son tour a franchi le pas.

Le Parti de Gauche condamne rigoureusement ces liaisons dangereuses : cette extrême-droitisation du discours de la droite sert toujours en définitive la progression de l’extrême droite dans le pays.

Elle gangrène aussi le gouvernement, qui de déchéance de nationalité en discours anti-roms porté par Manuel Valls a hélas préparé le terrain à de tels dérapages.

Mercredi 21 Septembre 2016

Benoît Schneckenburger, Secrétaire national du Parti de Gauche

Published by Comité Creusois PG 23 - dans Politique
commenter cet article
8 septembre 2016 4 08 /09 /septembre /2016 09:00
photo-pancho-source-le-monde

photo-pancho-source-le-monde

Marisol Touraine se félicite depuis quelques jours d’une baisse du reste à charge des ménages pour l’année 2015.

Comme pour les dépassements d’honoraires, qui ont augmenté en dépit des déclarations contraires du ministère de la santé, Marisol Touraine choisit une fois de plus les chiffres qui l’arrangent.

Si le reste à charge moyen a très légèrement diminué, c’est en grande partie pour les raisons suivantes :

- Un renoncement aux soins croissant des ménages les plus pauvres : il est sûr que renoncer à se soigner évite d’avoir à payer un reste à charge…

- Un nombre croissant de personnes qui souffrent d’une affection de longue durée (cancer, diabète…), dont les soins bénéficient d’une prise en charge supérieure.

Il faut par ailleurs souligner que :

- Le reste à charge pèse quatre fois plus dans le revenu des 10% de ménages les plus pauvres que dans celui des 10% les plus riches.

- Les complémentaires santé sont de plus en plus coûteuses, assurent une prise en charge de moins en moins bonne et sont de moins en moins solidaires.

Dans ces conditions, il n’y a pas de quoi pavoiser.

Des ménages pauvres qui se soignent de moins en moins, une augmentation des affections de longue durée et un système de prise en charge de plus en plus inégalitaire, voilà donc ce qui se cache derrière la communication de Marisol Touraine.

 

Jeudi 8 Septembre 2016

Noam Ambrourousi, co-responsable de la Commission santé du Parti de Gauche

Published by Comité Creusois PG 23 - dans Santé
commenter cet article
7 septembre 2016 3 07 /09 /septembre /2016 08:45
Crédit photo (Stéphane Burlot)

Crédit photo (Stéphane Burlot)

Après les succès Toulousains, rendez-vous à la Fête de l’Huma !

L’oligarchie l’a choisi comme poulain depuis longtemps. Le bon petit valet du MEDEF quitte donc le gouvernement pour partir en campagne. Et voilà l’énarque plus encore encensé comme « nouveau », « moderne », « innovant » dans tous les médias sans qu’aucune question désobligeante ne lui soit posée.

Moderne, lui, l’ancien rédacteur de la commission « Libération de la croissance » présidée par Attali sous Sarkozy, responsable de l’accélération de l’ubérisation de notre société ? Demandez donc à tous les jeunes s’ils trouvent cela si innovant de se retrouver condamnés à devoir se créer un statut d’autoentrepreneur pour faire un petit boulot et subir ainsi une précarité pire qu’à MacDo et digne du 19e siècle ! L’ex dirigeant de la banque Rothschild, qui a ensuite atterri au cabinet de Hollande puis au gouvernement est effectivement un très bon élève du système. Il l’a promis, sa mission est de faire émerger le nouveau CAC40 de dans dix ans, celui des professionnels de l’évasion fiscale, du modèle des travailleurs sans droits pour accélérer la casse des acquis du Conseil National de la Résistance.

Les enjeux écologiques, il est prêt à les affronter : comprenez, les faire totalement oublier sur l’autel des profits pour les siens. Il n’hésite pas à développer les bus là où la lutte contre la pollution atmosphérique aurait exigé le soutien au fret ferroviaire et à son redéveloppement sur l’ensemble du territoire. Il incarne la vielle défense du nucléaire et des gaz et huiles de schiste là où le réchauffement climatique et la préservation de notre écosystème nécessiteraient d’engager une sobriété énergétique et une transition en faveur des énergies renouvelables.

Il incarne l’hégémonie idéologique du capitalisme au cœur même de la famille dite de façon totalement abusive « socialiste ». Evidemment, les candidat-e-s aux « primaires » lui tombent tous dessus, mais ses lois responsables de la déréglementation des professions et du temps de travail ont été toutes adoptées au parlement et défendues par Hollande comme par le groupe socialiste. Et voilà que la droite serait même ravie de le voir intégrer ses propres primaires !

Le jeune millionnaire est bien un pur produit de la 5ème République un habitué de l’Elysée sous Sarkozy puis sous Hollande, un pantouflard basculant de la finance au ministère de la finance, qui ne quitte ce dernier que pour mieux servir la première, comme précédemment.
Il révèle la plus grande confusion du vieux petit monde politique.

Tous ces candidats et leurs programmes sont bien interchangeables, de LR au PS.

Aucun d’entre eux ne réglera la crise des paysans pris à la gorge par les grands groupes comme Lactalis car ils ne défendront jamais la désobéissance européenne pour l’instauration d’un prix minimum supérieur aux coûts de production et le retour à des quotas laitiers.

Aucun d’entre eux n’améliorera les conditions de la rentrée scolaire car ils sont responsables en deux quinquennats de la fermeture d’une école par jour, des contre réformes relatives aux rythmes scolaires, au collège et celle à venir sur le lycée.

Aucun d’entre eux ne protestera contre le licenciement inacceptable d’un syndicaliste d’Air France que l’inspection du travail avait pourtant déclaré non coupable dans l’affaire dite de la « chemise arrachée » tellement ils soutiennent et participent à la criminalisation de la contestation sociale.

Aucun d’entre eux n’empêchera vraiment la poursuite des négociations sur le grand marché transatlantique par la commission européenne puisque tous ont soutenu les traités qui imposent cette perte de la souveraineté nationale.

Aucun d’entre eux ne fera pression sur la Turquie d’Erdogan pour qu’elle cesse sa guerre aux kurdes car cela exigerait également de sortir de l’Otan et de restaurer l’indépendance de la France. Tout comme aucun d’entre eux ne condamne le coup d’état au Brésil d’une poignée de parlementaires corrompus à la solde des Etats Unis. La liste pourrait se poursuivre à l’infini !

Un seul candidat incarne la rupture avec la 5ème République, la logique oligarchique du système, déterminé à faire sauter le verrou des traités européens pour restaurer la souveraineté populaire de la France. Il était à Toulouse dimanche dernier, fustigeant la bande d’hypocrites qui nous gouvernent ou aspirent à revenir nous gouverner, nous motivant à construire ensemble un nouvel horizon !

Quel beau week-end Toulousain qui peut nous rendre fier-e-s ! Rassemblant au moins 900 adhérents et sympathisants, notre Remue Méninges nous a permis de nous former et d’approfondir nombre de thématiques internationales, écologiques, sociales et citoyennes essentielles pour nous engager dans cette année militante déterminante pour 2017. Parti de la révolution citoyenne, nous avons de nouveau innové dans nos pratiques en nous appropriant les méthodes de l’éducation populaire par le biais de trois nouvelles conférences gesticulées qui sont à votre disposition pour des représentations dans vos départements.

Le pique-nique de la France insoumise du dimanche a permis également aux 2500 citoyen-ne-s participants de se retrouver dans des ateliers pour se préparer à poursuivre les campagnes d’accès aux droits menées tout l’été par les caravanes dans les quartiers populaires, et de collecte des parrainages pour la candidature de Jean Luc Mélenchon, aux travaux de co-élaboration du programme ou encore au développement des groupes d’appui.

Bref, pendant que les autres forces vont s’adonner au spectacle des divisions rabougries et stériles liées aux primaires, nous sommes bien prêts pour cette rentrée politique ! Prêts à mettre toute notre énergie dans les luttes qui s’annoncent et au service du mouvement en construction de la France insoumise. Rendez-vous à notre stand de la Fête de l’Humanité : « Pour un nouvel horizon, insoumission ! »

Dimanche 4 Septembre 2016

Danielle Simonnet
Co-coordinatrice politique du Parti de Gauche

 

Published by Comité Creusois PG 23 - dans Politique
commenter cet article
6 septembre 2016 2 06 /09 /septembre /2016 15:39
lasserpe-rail-bus-macron

lasserpe-rail-bus-macron

PLUS DE CARS MACRON A GUERET : OÙ EST LE SERVICE PUBLIC?
Published by Comité Creusois PG 23 - dans CREUSE
commenter cet article
31 août 2016 3 31 /08 /août /2016 08:39
Un candidat de la finance de plus?

Le petit commis des banquiers démissionne donc du gouvernement.

Ce n’est en rien un désaccord politique : Emmanuel Macron n’était pas à l’origine de l’évolution toujours plus libérale du gouvernement PS, il en était juste le parfait symptôme.

Il s’agit plutôt d’une preuve supplémentaire de la perversion de la 5ème République:

Faut-il que notre démocratie soit malade pour qu’un Macron s’imagine président de la République et que le système nous le présente comme le symbole de la nouveauté !

A moins que la finance ne voie en lui une roue de secours supplémentaire en vue de 2017.

Entre l’organisation de primaires et les candidatures du type Macron, c’est en tous cas une nouvelle société du spectacle qui est en marche.

Elle n’a pour but que de dissimuler, protéger et perpétuer la domination de l’oligarchie financière.

Plus que jamais le PG appelle à s’y insoumettre avec la candidature de Jean-Luc Mélenchon.

 

Mardi 30 Août 2016

Eric Coquerel Co-coordinateur politique du Parti de Gauche

 

Published by Comité Creusois PG 23 - dans Politique
commenter cet article
30 août 2016 2 30 /08 /août /2016 11:48
La crise du lait est une crise du modèle libéral de l’UE !

Les éleveurs laitiers préparent une nouvelle journée d’action contre Lactalis, à l’appel de la FNSEA, après l’échec de la négociation avec l’entreprise d’Emmanuel Besnier, 13e fortune de France.

Cette situation de rapport de force inégal n’est permise que par la soumission de notre pays aux règles absurdes de l’Union Européenne.

M. Le Foll dit n’avoir aucun moyen de pression dans une négociation commerciale.

C’est là l’aveu brutal de la perte de souveraineté sur nos choix en matière de politique agricole. Ce qu’il faut faire c’est réguler la production, garantir des prix minimum et engager la transition vers un modèle de production écologique favorisant l’autonomie des exploitations. Mais cela n’est possible qu’au prix d’une rupture avec le libéralisme effréné des règles européennes qui ne profite qu’aux industriels et aux financiers.

De cela ni M. Le Foll ni M. Beulin président de la FNSEA ne veulent entendre parler.

Pour le Parti de Gauche il faut réorienter la politique agricole de notre pays.

Les questions agricoles sont des questions d’intérêt général.

Exercer la souveraineté sur nos choix en matière d’alimentation et d’environnement est plus que jamais urgent.

Lundi 29 Août 2016

Laurence Pache et Martine Billard, secrétaires nationales du Parti de Gauche

Published by Comité Creusois PG 23 - dans Agriculture
commenter cet article
27 août 2016 6 27 /08 /août /2016 19:58
Le temps des champignons

Fruits pressés d’un été poisseux, les candidatures à la présidentielle poussent comme des champignons alors que l’automne n’est pas encore arrivé.

Le parterre dépasse la douzaine à droite et la demi-douzaine au PS.

Trois anciens ministres de Hollande (Montebourg, Hamon et Duflot) sont ressortis de la terre où ils s’étaient enfouis après avoir servi le gouvernement du Pacte patronal de responsabilité et du traité budgétaire européen.

Quant aux candidats de droite, ils prospèrent sur le vieux fumier des guerres de religion.

Tous ces champignons d’été vont essayer de grossir sous le soleil des sondages et des médias jusqu’à l’heure du grand ramassage des primaires.

La masse des Français ne goute pas ces fleurs artificielles dont le terreau des combines de partis est largement coupé de la réalité sociale. Remise au centre depuis mars par le mouvement contre la loi Travail, la question sociale a de nouveau été éclipsée pendant l’été par l’ethnicisme le plus bestial.

Les fléaux qui s’abattent sur les travailleurs n’ont pourtant cessé de s’aggraver. Avec la loi El Khomri, le travail, même le plus pénible, sera encore moins payé. Et les licenciements boursiers sont relancés par les oligarques en toute impunité, à l’image de Patrick Drahi à SFR : 5 000 emplois supprimés après avoir engrangé 0,7 milliards de bénéfices. Le chômage et la précarité rongent ainsi les revenus populaires, faisant plonger la consommation, et avec elle toute l’activité du pays.

C’est aux côtés de ce peuple malmené que le mouvement de la France insoumise a passé l’été. Loin des grandes plages fréquentées en coups de vent par les partis du système, les caravanes insoumises ont sillonné 51 quartiers populaires au nom de l’accès aux droits sociaux et civiques. De Nanterre, Grigny, Vitry, Le Havre, Tourcoing, Roubaix, Amiens, Thionville, Saint Etienne ou Vaulx en Velin jusqu’aux quartiers nord de Marseille, c’est le peuple lui-même qui a porté et démultiplié ces caravanes.

Endurcis par la rude histoire sociale des années Sarkozy et Hollande, les insoumis sont d’un bois qui ne se laisse pas impressionner par les champignons du système.

Au cri de « je vote, ils dégagent », ils ont la force d’une colère enracinée dans le quotidien.

Comme leur candidat Jean-Luc Mélenchon, leur cohérence vient de loin. Que d’anciens ministres de Hollande se retournent désormais contre lui ne fait qu’élargir l’espace public de l’insoumission.

Le temps des champignons passé, la forêt invisible des insoumis ne pourra qu’en sortir renforcée en nombre et en conscience.

Laurent MAFFEIS

Aout 2016

 

 

 

Published by Comité Creusois PG 23 - dans Politique
commenter cet article
25 août 2016 4 25 /08 /août /2016 17:09
Le Chat-Geluck-

Le Chat-Geluck-

Les 60 000 postes promis en 2012 (promesse qui entérinait au passage, après les 80 000 destructions du quinquennat Sarkozy, la destruction, a minima de 20 000 postes sur la période 2007-2017 ) ne seront pas créés.

Les derniers chiffres du ministère de l’éducation nationale disponibles indiquent en effet qu’en 2015, 4150 créations de postes d’enseignants titulaires ont été réalisées.

Semblant correspondre à la titularisation d’enseignants contractuels, ils expriment davantage un changement de statut que des créations nettes. S’y ajoutent 24 300 recrutements de stagiaires dont il faut rappeler qu’ils sont affectés à mi-temps en établissement. Sur le plan pédagogique, ils équivalent donc à 12 150 temps pleins devant élèves.

Au delà des objectifs affichés, à propos desquels la note d’analyse de l’exécution budgétaire 2015 de la Cour des comptes souligne l’écart entre postes présentés comme "créés" et recrutements véritables, le gouvernement est mis en échec par l’effondrement des résultats aux concours. C’est la conséquence de l’incurie d’une politique ayant conduit à une dramatique perte d’attractivité du métier d’enseignant.

Au final, la comparaison du nombre d’enseignants (titulaires et non titulaires) des premier et second degrés du secteur public entre 2012 et 2016, permettant la prise en compte des départs à la retraite, indique une augmentation nette d’environ 20 000 postes.

Nous sommes très loin des près de 45 000 créations auxquelles le gouvernement prétendait parvenir passée la session 2016 des concours.

Dans un contexte de forte augmentation de la démographie scolaire, l’absence des créations promises a aggravé la dégradation des conditions d’apprentissages des élèves. Ils sont aujourd’hui en moyenne plus nombreux par classe que sous le quinquennat Sarkozy en primaire, au collège et au lycée ! Aux classes surchargées s’ajoutent les remplacements non assurés faute d’enseignants.

"Priorité à la jeunesse" ? L’engagement de 2012 a fonctionné, pour ceux qui voulaient y croire, comme un leurre. Il y a urgence à rompre avec cette politique et à répondre aux besoins éducatifs en s’émancipant de l’austérité.

Le Parti de Gauche propose un plan de pré-recrutement permettant, sur la durée d’un quinquennat, l’embauche de 45 000 enseignants titulaires supplémentaires pour revenir, au moins, à la situation de 2007. C’est ce que permet la candidature de Jean-Luc Mélenchon à l’élection présidentielle.

Mardi 23 Août 2016

Paul Vannier, secrétaire national à l'éducation du Parti de Gauche

 

 

Published by Comité Creusois PG 23 - dans Education
commenter cet article
22 août 2016 1 22 /08 /août /2016 09:13
Rentrée scolaire : Etendre le régime de la gratuité

La gratuité est un des fondements de l’école républicaine.

Depuis 2012, la politique d’austérité a conduit à sa mise en cause.

 

L’accès au temps périscolaires est désormais payant pour plus de 40% des familles.

La territorialisation de l’école en faisant varier, au gré des situations locales, les couts liés à l’achat des manuels scolaires, du transport scolaire et de la cantine aggrave les difficultés des familles par ailleurs placées dans des situations toujours plus difficile en raison de la montée du chômage et de la précarité.

 

La mise en cause du principe de gratuité met à mal le droit à l’éducation de dizaines de milliers d’élèves et place ces derniers dans un rapport inégalitaire à l’école en fonction des moyens financiers de leurs familles et de l’organisation locale du service public d’éducation.

 

En rupture avec ces évolutions, le Parti de Gauche défend un régime d’extension de la gratuité pour tous les élèves passant par :
-l’organisation nationale et la gratuité des temps périscolaires
-la gratuité des cantines associée au développement d’une agriculture paysanne, locale et biologique
-la gratuité des manuels, du matériel (en particulier pour les séries professionnelles) et sorties scolaires

 

Vendredi 19 Août 2016

Paul Vannier, secrétaire national du Parti de Gauche à l'éducation

Published by Comité Creusois PG 23 - dans Education
commenter cet article